S'inspirer

Le sens et les choix

Le contexte de notre époque est propice aux questionnements existentiels. Nous évoluons au sein d’une époque marquée par le bouleversement des repères sociaux, économiques, technologiques et culturels. Ces changements, rapides et parfois si déconcertants nous laisse face à une multitude de choix qui s’offrent à nous.

Ces choix, nous laissent, en tant qu’Etre humain, face à la difficulté de prendre nos responsabilités pour mener des choix dans toutes les sphères de nos vies (couple, habitat, mode de consommation, travail, … la liste est infinie). Ainsi, le questionnement amène une profusion de choix, comme par exemple le choix du lieu de vie : « où vivre? dans mon pays, à l’étranger? dans une ville exaltée et dynamique; à la campagne calme et proche de la nature? Et pourquoi pas sous la douce chaleur tropicale d’un pays exotique? » Les connexions au Monde sont désormais si accessibles; dès lors, comment se positionner entre la réalité de notre existence et l’Idéal de ce que nous pourrions obtenir ailleurs?

Est-ce bien sage de vouloir espérer une réponse parmi cette multiplicité de choix?

Au delà de la question de ce qui peut faire sens, notion de nature subjective par définition, s’ajoute la multiplicité des choix qui se profilent, comme autant de tentations, inhibitrices de la prise de décision. Trop de choix nous plonge dans l’indécision la plus totale, et dans une phase transitoire de non mouvement.

Pour tenter de répondre à cette (difficile) question, j’appuierai mon propos sur le sens élaboré par la logothérapie de Viktor Frankl, les points mentionnés sont un très court résumé de la pensée de Frankl qui serait trop longue à exposer ici, pour creuser ce sujet, consulter le livre « Découvrir un sens à sa vie avec la logothérapie ,V. Frankl).

Le sens implique une question et appelle une réponse. Réponse que l’on voudrait immédiate, adaptée, juste et permettant de faire émerger le sens de la vie. .

Ce signal, qui nous appelle comme une force constructrice vers un nouveau Soi reste néanmoins floue, comment s’y prendre ?

Pour Viktor Frankl, la recherche du sens est l’essence même de l’Homme. Il nous enseigne que lors de situations, même les plus dramatiques, (pour connaître l’histoire de V. Frankl, c’est ici ) l’humain peut trouver du sens à sa situation :

  • Par les objectifs qu’il se fixe dans son travail,
  • En développant une forme de contrôle sur l’adversité,
  • En transformant sa souffrance en puissant moteur d’action,
  • En requalifiant ses échecs ou erreurs personnelles en occasions de s’améliorer,
  • En s’investissant dans des causes plus grandes que soi (religion, humanitaire, monde associatif…),
  • En portant une attention particulière à la qualité de la relation portée à autrui, notamment l’Amour, but le plus élevé de la vie selon Frankl.

Le sens est abordé donc depuis l’extérieur vers l’intérieur de Soi. Les réponses que nous devons fournir sont celles provenant des questions que nous pose la vie et non l’inverse. En adoptant des attitudes d’aide, d’empathie, en nous changeant de l’intérieur, le sens de la vie se dessine, tel un guide. En modifiant nos rapports aux autres, nous donnons un sens à notre vie.

Autrement dit, cette approche humaniste de la quête de sens aborde la question du sens et des choix comme une véritable ouverture de nous même vers l’autre. Aussi, portons une attention particulière, en tant que spectateur actif des questions que nous pose la vie, afin d’y répondre de manière juste et en tant qu’acteur de nos choix.