S'inspirer

Et si votre carrière était de type protéenne?

La carrière a souvent été synonyme de promotion verticale au sein des organisations. De nos jours, la carrière linéaire n’est plus l’unique façon de construire sa trajectoire professionnelle, des perspectives plus contemporaines sont à l’oeuvre depuis plusieurs décennies et se renforcent avec la génération Y. 

Hall, en 1976 définit le concept de carrière Protéene. Ce terme est issu de la mythologie grecque et de son personnage, Protée, divinité marine ayant le pouvoir de constamment se métamorphoser

Ce pouvoir de se métamorphoser est au centre du concept de la carrière protéenne.

Concept du terme protéen

Selon Hall, les salariés de type protéens dépassent les frontières des organisations (promotion verticale, mobilité interne) pour construire par eux-même leur carrière. On parle alors de « carrière sans frontière » ou de « carrière nomade », la volonté d’évolution est autogérée et non confiée aux entreprises.

Les nouvelles formes d’organisation au sein des entreprises ont favorisé la responsabilisation des salariés vis-à-vis de leur employabilité. Ainsi, il y a moins de strate hiérarchique, ne favorisant pas la promotion verticale et un accroissement du travail en « projet » amenant le salarié à penser par lui-même sa carrière et son évolution.

La carrière protéenne se caractérise par la proactivité des individus concernant leur trajectoire professionnelle. Ce type de carrière se base sur des facteurs intrapersonnels tels que les valeurs, les intérêts, les motivations liés au travail. Les facteurs externes sont eux aussi gérés et contrôlés par les individus eux-mêmes : temps de travail et équilibre de vie, expériences professionnelles, apprentissage tout au long de la vie, formations. 

Profil de la carrière protéenne :

  • Choix autodirrigés et responsabilité de son employabilité, 
  • Phases de transitions dans la carrière (évolution, changement de secteur, de métier, breaks…), 
  • Appétence pour la formation et l’apprentissage tout au long de la carrière,
  • Maîtrise de son avenir professionnel et modelage de sa carrière en fonction de ses valeurs, intérêts, motivations et besoins,
  • Besoin de liberté dans ses choix et sa façon de travailler (flexibilité, autonomie),
  • Volonté d’aligner son travail sur sa vie et non l’inverse. 

L’initiative est donc au coeur des profils de carrière protéenne. Dessiner sa carrière et s’engager vers des choix qui font sens pour soi implique une une bonne connaissance de soi et du marché du travail. In fine, être acteur de sa carrière est finalement une forme de métier à part entière : être un entrepreneur de sa carrière.