S'inspirer

Avoir la niaque, la clé de réussite?

merci Pixabay 🙂

Et si, au delà de tout ce que nous apprenons, au delà de tout ce que l’on peut nous donner comme outil pour avoir une vie professionnelle épanouie il était un pré-requis essentiel, celui de vouloir en démordre, celui de déborder d’enthousiasme, en gros… avoir la niaque ! Mais avoir la niaque, est-ce un trait de personnalité ou est-ce que ça se développe ?

Qu’est-ce que la niaque au juste ?

Le mot niaque dispose de deux significations : il s’agit à la fois de l’envie d’en découdre et le désir de donner sens à son existence (Mariette Darrigrand). Cette double acceptation du mot niaque est représentative de notre état d’esprit au travail : combatif et en quête de sens.

La niaque est liée à la notion d’engagement, de passion et de persévérance. Ces trois notions sont essentielles et constructives d’un tel état d’esprit. La passion sous-tend qu’il est important d’aimer ce pour quoi nous consacrons du temps. Développer son entreprise artisanale de savon, s’engager dans un métier d’aide, être passionné de finance (pourquoi pas ? 😉 )… ce choix doit être le reflet d’un engagement pour servir des buts à moyen et long terme. S’engager, c’est aussi inscrire son activité dans son quotidien mais en dépassant le classique 9h-18h du bureau. L’engagement ressemble plus à un investissement de la personne qui, inspirée et alignée dans son activité, ne mettra pas de barrière entre sa vie professionnelle et professionnelle. Enfin, la persévérance et le résultat de la passion et de l’engagement, il permet de s’inscrire dans une temporalité au long court et visualiser (voir mon article sur la visualisation) son développement dans la voie choisie.

La niaque, capacité innée ou acquise ?

Si la niaque est un état d’esprit qui peut se transmettre de génération en génération, il est évident que le rôle du contexte familial et social joue un rôle facilitateur. Si l’origine innée que suppose le contexte social et culturel d’une personne peuvent en effet contribuer à développer sa pugnacité, il est tout à fait possible de la développer et donc d’acquérir cet état d’esprit.

Pour développer sa niaque il est nécessaire en amont d’être parfaitement investit dans un objectif pour lequel nous cultivons un désir profond. Ce pré-requis est essentiel.

En effet, passer des heures en réunion ou travailler sur un projet qui ne fait pas sens ne permettra pas de mobiliser l’énergie nécessaire pour avoir la niaque. On ne se mobilise QUE pour les choses qui font SENS pour nous-même. D’ou l’importance de trouver sa « coloration » au travail.

Avec un objectif précis en tête, ces quelques tips peuvent booster notre persévérance :

  • Matérialiser son objectif afin de le voir chaque jour : on peut l’inscrire sur un mur, l’écrire sur le fond d’écran du téléphone, créer un tableau de visualisation… à chacun sa méthode.
  • Inscrire la date à laquelle on veut obtenir votre objectif
  • Ne pas se poser trop de questions : foncez !
  • Oser prendre des risques et sortir de sa zone de confort
  • Partager chaque réussite (même minime) avec son entourage
  • Maintenir les sceptiques, pessimistes ou autres comportements visant à vous démotiver suffisamment loin de vous
  • S’entourer de personnes énergiques, la niaque c’est contagieux !

En résumé, la persévérance au travail est un état d’esprit étroitement lié au sens que nous donnons à notre trajectoire professionnelle. La pugnacité au quotidien est un subtil mélange de passion, de vision à moyen ou long terme au service de notre accomplissement personnel et professionnel.