Ma philosophie, mon credo

En prenant conscience il y a quelques années que mon job ne m’épanouissait plus, j’ai entreprit un questionnement sur le sens du travail au coeur de notre existence.

De manière pragmatique, je me suis dit que passer 9 heures de son temps à faire un métier peu réjouissant était inadmissible. Notre existence étant limitée, le temps est précieux.

J’ai donc développé l’idée que le travail pour être épanouissant doit être une prolongation de son Moi, c’est à dire de sa personnalité. Ce postulat s’oppose à l’idée d’un travail alimentaire et d’une vie professionnelle fade.

Dans ma conception du travail, celui-ci est épanouissant quand il est accomplit dans la prolongation de ce que nous sommes. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de se (re)découvrir, de (re)définir qui nous sommes, ouvrir les yeux sur son plein potentiel. Enfin, cultiver sa différence et ce que nous pouvons apporter au monde. C’est ce que j’appelle connaître sa « coloration ».