Un travail épanouissant ? c’est possible !

L’épanouissement par le travail est l’un des facteurs contribuant au bien-être et à élever notre niveau de bonheur global.

Plusieurs facteurs contribuent à notre épanouissement au travail, ,voici une liste ( non exhaustive) pour faire un point rapide sur votre situation !

Facteurs intrinsèques (propres à soi)

👉 Faire ce que l’on aime : cela peut paraître trivial de rappeler ce point mais il est bien essentiel. Il est même à la base de l’épanouissement au travail. Passionné(e) de chiffres, d’Egypte ancienne, de sculpture, de stratégie ? Se diriger vers ce que l’on aime passionnément permet un engagement au travail hors pair !

👉 Avoir un bon équilibre vie pro/vie perso : les personnes que j’ai pu interroger ayant un sentiment d’épanouissement sont aussi celles qui m’ont décrit avoir du temps à consacrer à leur famille, aux loisirs et à eux-mêmes. Avoir le sentiment que son travail n’empiète pas sur sa vie permet d’alléger sa charge mentale.

👉 Avoir une vision personnelle de son avenir professionnel : pouvoir projeter son activité professionnelle dans l’avenir. Pouvoir représenter son activité et se fixer des objectifs pour l’obtenir. Percevoir une continuité et un intérêt, ainsi qu’un développement (carrière). Autre point : pouvoir expliquer facilement son métier, même Mamie doit pouvoir comprendre votre job 🙂

👉 Trouver du sens à son métier : la sensation d’utilité dans la réalisation de son travail est un vecteur d’épanouissement. Parfaitement aligné avec ses valeurs, exercer un métier utile à la société ou procurant du plaisir à autrui engendre un sentiment d’accomplissement et participe à l’épanouissement personnel et professionnel.

Facteurs extrinsèques (soumis à autrui)

👉 Avoir de bonnes relations au travail : l’ambiance avec les collègues ou son/sa supérieur(e) hiérarchique contribue à l’épanouissement. En effet, les relations sociales sont porteuses de bien-être et sont essentielles pour une vie accomplie. Nous ne choisissons pas nos collègues, évoluer au sein d’une ambiance conviviale et saine nous engage d’autant plus dans le travail. Un turn-over élevé peut donner l’indication d’une ambiance dégradée.

👉 L’autonomie : elle est liée à la mobilisation des capacités créatrices et permet de donner du sens à son travail. Plus les marges de manoeuvres sont grandes moins le travail est considéré comme un simple « mode opératoire ».

👉 La reconnaissance : cette rétribution symbolique par ses pairs contribue à la construction de l’identité au sein d’un groupe de collaborateurs. Cette dimension morale renforce l’enthousiasme et l’engagement des salariés. Elle joue aussi un rôle dans l’estime de Soi et la confiance en Soi.

👉 Le salaire : un salaire à la hauteur de son implication permet d’atteindre un équilibre entre investissement et récompense. Tout salarié mal rémunéré finit par partir, tôt ou tard !

Et vous, quels sont vos facteurs de bien-être au travail? n’hésitez pas à les mentionner en commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *